On en parle

« [... ] Livia Veneziani Svevo a travaillé sans relâche à la renommée de son mari après la mort tragique de celui-ci. Elle a également rédigé un remarquable portrait de cet artiste sérieux et d'un mariage amoureux (quoique singulier)...»

   :::

— GoodReads
« [... ] Ce souvenir affectueux (attendri) mais néanmoins objectif, fait par celle qui fut son épouse pendant 33 ans, dépeint un autoanalyste obsessif, un fumeur compulsif qui, s’il a bien réussi en affaires, n’acquit une renommée littéraire que quelques années avant son décès en 1928. Il faut en remercier son professeur d’anglais à Trieste, James Joyce, qui déclara avoir été grandement influencé par lui et fit la promotion de ses écrits. »

Publishers Weekly
« [... ] En guise d’introduction à cet auteur captivant, dont la personnalité s’apparente assez à ce qu’on pourrait désigner de personnages majeurs de la littérature, ce mémoire concis ne pourrait être meilleur : c’est affectueux, instructif et agréable à lire...»

Washington Post
Suivez Le bout du mille sur Facebook
© 2020Le bout du mille